AEP – La fin des bouches à clef pour les branchements ?

bouche à clef pour les branchements

 

 

 

 

 

 

 

 

La bouche à clef est l’affleurent visible en surface d’une chaussée ou d’un trottoir qui donne accès à une vanne permettant d‘ouvrir ou fermer une partie du réseau d’eau. Ces bouches à clefs sont principalement utilisées au niveau des branchements afin de permettre à l’exploitant du réseau d’ouvrir ou de fermer le point d’alimentation qui relie le réseau de distribution principal au compteur d’eau. En France, on estime le nombre de branchement à plus de 33 millions.

Le taux d’utilisation des vannes de branchement sous bouche à clef serait d’une fois tous les 15 à 20 ans. Inutile de dire que c’est un taux d’utilisation extrêmement faible.

Une règlementation relativement récente, la loi Brottes du 15 avril 2013, dont le décret d’application date du 27 février 2014, interdit à tout distributeur de couper l’alimentation en eau dans une résidence principale même en cas d’impayé et cela tout au long de l’année. C’est la même loi qui a institué aussi le principe de trêve hivernale pour l’électricité et le gaz, au bénéfice de tous les consommateurs sans distinction de revenus.

Les sociétés ou syndicats de distribution d’eau ont donc l’interdiction de couper l’eau à ses abonnés.

Face à ces constats, l’utilité de la vanne et donc de la bouche à clef se pose.

La pose d’une bouche à clef est une contrainte forte lors de la réalisation ou de la réfection de chaussée. Elle nécessite très souvent une reprise afin de la repositionner en surface et ceci, lorsque qu’elles ne sont pas oubliées sous la couche de bitume.

D’autre part, à quoi sert la vanne si elle ne peut être utilisée pour couper l’eau à l’abonné ?

Des solutions alternatives fiables et économiques existent aujourd’hui notamment grâce à l’utilisation importante du polyéthylène dans les réseaux de distribution d’eau potable. En effet ce matériau permet l’utilisation de prise de branchement soudée sur la canalisation.

Cela rend possible son enfouissement en pleine terre sans souci de risque de fuite.

Cette technique est utilisée par le réseau de distribution du gaz depuis plus de 30ans et donne encore aujourd’hui entièrement satisfaction.

L’utilisation du polyéthylène permet également l’usage de techniques nouvelles. En effet, il est possible d’utiliser la flexibilité du tube afin de le transformer en vanne d’arrêt temporaire. Grâce à un outil adapté (un écrase tube), il est possible d’écraser le tube pour couper le flux transporté. Encore une fois cette technique est utilisée dans le domaine de la distribution de gaz depuis des années. Il est donc tout à fait possible de couper l’eau à tout moment pour des raisons d’exploitation ou tout simplement du fait d’une canalisation arrachée lors d’opération de travaux.

Ces techniques liées à l’utilisation du polyéthylène permettent donc de supprimer les contraintes liées à la bouche à clef tout en conservant la possibilité de couper le flux distribué.

Alors, fini les remises à niveau lors de la réfection de chaussée ? Fini les décompressions du sol et les nids de poule à l’endroit des bouches à clef ? Fini le colmatage du tube allonge ?

MPS

Partagez cet article !

Speak Your Mind